Covid-19 | La lutte contre la pandémie dans les foyers pour requérants d’asile passe par l’information

Covid-19 | « Nous informons les personnes requérantes que nous ne les abandonnons pas et que les soins hospitaliers leurs sont aussi garantis».

Le Dr Sanchis est responsable médical à l’Unité de Soins aux Migrants (USMi), dans le Département Vulnérabilités et médecine sociale du Centre universitaire de Médecine Générale et Santé Publique – Unisanté (Vaud). Psychiatre et psychothérapeute transculturel de formation, il encadre et supervise le travail de l’équipe infirmière et médicale de l’unité, en collaboration avec les responsables infirmier et administratif. L’USMi se charge depuis plus de dix ans, sur mandat du canton de Vaud, de la prise en charge médicale et psychologique des personnes relevant de l’asile (permis N, F, personnes à l’aide d’urgence) et de leur réorientation dans le réseau de santé. Elle cherche également à dépister les troubles liés à la santé mentale et à assurer un suivi des personnes plus réticentes à l’accompagnement psychiatrique, en créant un lien de confiance avec l’appui d’interprètes. Quelques 5400 personnes issues de l’asile sont suivies dans l’une des sept consultations présentes sur tout le canton, y compris dans quatre centres. Les trois quarts vivent en appartement. Nous avons contacté le Dr Sanchis afin d’en apprendre plus sur les dispositifs mis en place par son unité et le canton de Vaud pour la prise en charge des personnes dans le contexte actuel lié au Covid-19.

L'article est disponible ici 

 

 

Inscription prestataires

Pas encore inscrit ?

Créer un compte

et devenez partenaires de RESAMI.

COMMENT DEVENIR UN
MÉDECIN DE PREMIER
RECOURS DU RÉSEAU

En savoir plus

BESOIN D'AIDE

Contactez notre secrétariat
+41 21 314 96 97
Retrouvez notre page
questions & réponses
Formulaire de contact Guide d'utilisation